mardi 4 décembre 2012

Parapente en Patagonie


Siga el viaje


Après en avoir pris plein les yeux à Puerto Madryn, nous prenons le bus pour las Grutas. C'est encore une fois une cité balnéaire, mais plus petite que Madryn.
Nous installons tout de suite la tente dans un camping, et nous partons à la plage. J'ai pris ma voile mais je n'ai pas pu voler la bas. 

Ici la plage est en contrebas d'une petit falaise de terre de 5 à 10 mètres. Les goélands sont à remplacé par des perroquets ! Aussi nombreux et bruyants que ces derniers, chez nous.








Nous devions prendre "el Tren Patagonico". Un train qui traverse la patagonie en large, pour nous rendre à San Carlos de Bariloche. Mais ce train passe une fois par semaine, et il était plein. C'est donc une nouvelle nuit dans le bus qui nous attends.
Dès notre arrivée à Bariloche, nous prenons un autre bus pour El Bolson. Plus petite ville, plus dans les terres et plus hippie !

El Bolson


Situé à 127 kilomètres de Bariloche, El Bolson est une petite ville extrèmement touristique, pour la famille mais aussi pour les amateurs de sport de nature. Spécialement pour le parapente.
Au programme,  camping, balade, lacs, et parapente. 
Quatre jours dans la semaine, il y a un marché artisanal dans le centre. Grosse attraction de la ville.



Un Ibis de Patagonie qui nous côtoie au camping.


El Bolson est donc le paradis du parapentiste avec le Cerro Piltriquitron qui culmine à 2260 mètres et son décollage à 1180 mètres, nous donne des opportunités de vols incroyable. Atterrisage dans la vallée 800 mètres en contrebas, et 3 km plus loin.





Après avoir contacter les locaux, j'ai pu faire un petit vol de reconnaissance, vers midi, en compagnie d'une parapentiste française qui connaissait un peu le site.

C'est plus tard, vers 20 heures que j'ai pu faire un vol de folie en compagnie de Martin, le local qui m'a expliqué les astuces du site. Nous avons attendu deux heures que les conditions se calment, pour pouvoir décoller. 
C'est partit pour un vol du soir d'une petite heure. Départ à 1180 mètres, et vol dynamique jusqu'à 1960 mètres, avec vue sur la vallée et sur les montagnes derrière le Piltriquitron. Tout cela au coucher de soleil bien sûr !







Le lendemain, nous partons au déco avec Martin et Benjamin pour son premier bi-place !
La video du décollage et de l'atterrissage.






Le vol du soir n'à pas commencer comme je le voulais ! Nous avons gouté au plaisir de démêler un parapente à 20 mètres du déco ! (voir vidéo ci après). Lors du deuxième essai, je n'ai pas réussi à rejoindre les autres au sommet, et j'ai du avorter le vol. J'ai par contre réussi à poser au camping, à 10 mètres de la tente ! Avec survols des maisons, et évitement des cages de foot, ambiance !

Le dernier jour, nous sommes partis tout les trois faire un tour au Lago Puelo, un lac entouré par les montagnes à une demi-heure de bus.

Comme je n'ai pas pu voler cet après midi, il était important pour moi de faire un beau vol du soir pour notre dernier jour. C'est réussi !
J'ai donc pu voler une grosse heure au coucher du soleil en compagnie de 5 autres parapentistes, 300 mètres en dessous du sommet du Piltriquitron. Suivi d'un atterrissage, une deuxième fois au camping, ou j'ai pu me faire un petit plaisir pour la descente...





Pour prendre les informations sur le site ou faire un bi-place, il vaut mieux contacter les locaux. L'office du tourisme ne donne pas les bonnes informations. 
Contactez Martin qui possédais une école au nord de la ville. Maintenant son jardin sert de terrain d'atterrissage. Sa maison fais aussi office d'auberge, vous pouvez donc atterrir tranquille à la maison !!  Pour le contacter essayer la radio (frequence 143.890). Il vous expliquera les secrets du site.
Le décollage se trouve à 1180 m, à coté de la "plataforma", mirador de la vallée. (41°58'22" S; 71°28'44" W - Altitude : 1173 m
L'atterrisage se situe en face du déco à 377 mètres d'altitude et deux trois kilomètres plus loin.    
Pour monter au déco, il est préférable de partager, avec les parapentistes du coin, un "remise", taxi un peu moins cher. Au mois de novembre 2012, il vous en coûtera 120 pesos pour la montée. Trois personnes maxi dans la voiture.



9 commentaires:

  1. Pour Noël, please offrez vous une GoPro, on crève d'envie de voir tes vols au coucher du soleil !!!
    Et un monopode pour le 650D =)
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  2. M'en parle pas Florianne ! J'en suis même dégouté de ne pas avoir de go pro hero 4 et ses 10 millards de millards de pixels... J'ai même plus envie de me laver les joues.

    RépondreSupprimer
  3. Va t'acheter des cours, ca t'evitera de tomber dans les arbres !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essayer juste de lire le petit message qui vous dit "Si vous n'avez aucun des comptes proposés, séléctionnez "Nom/URL" et rentrez votre nom, puis tapez votre message",
      c plus facile pour savoir qui laisse les messages...

      Supprimer
  4. Enfin des images et qui bougent c'est encore mieux.
    J'ai essayé une fois en bi durant 15 mn en Isère et c'était génial, alors j'imagine bien ce que vous avez pu ressentir durant une 1 heure, sur ces hauteurs, même si parfois il y a des aléas. Ca vaut vraiment la peine, surtout au coucher du soleil. Joce

    RépondreSupprimer
  5. L'ibis, ça va plaire à Guy, n'est-ce pas Benj !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon biplace a duré une vingtaine de minute, mais c'est déjà pas mal!!
      et oui, il y avait pleins d'oiseaux, ibis, perroquet, buse...et d'autres qu'on ne connait pas

      Supprimer
  6. Les Bee Gees ? Toujours ? VRAIMENT ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Elton aussi !!
      J'ai trouvé que Tragedy pour tomber dans les arbres c'était bien, et I'm still standing pour le redecollage aussi !
      Ça tombe bien, c'est les deux chansons que je met en boucle en ce moment.

      Supprimer

Si vous n'avez aucun des comptes proposés, séléctionnez "Nom/URL" et rentrez votre nom, puis tapez votre message

Skype Me™! expatriation