jeudi 13 décembre 2012

Premières visites de fonds de commerce

Nous avons commencé à visiter deux fonds de commerce dans nos prix. Nous avons fouillé sur internet, sur des sites comme Mercadolibre, une sorte de "Bon Coin". Cela nous a permis de voir des annonces, de commencer à se faire une idée sur les coûts, les emplacements...
Nous avons pu également trouver des agences immobilières et regardé directement sur leur sites.

Nous avons visité un resto-bar dans le quartier Almagro, le quartier où nous allons habiter. Ce n'est pas un quartier touristique mais tout de même, très animé.
Il s'agit d'un restaurant, et non d'un "bar-resto" comme nous le préférons. Cependant, tout est modifiable, et après quelques arrangements, un endroit peu se transformer.
Celui ci possède un sous sol de la taille de la salle principale, qui aurait été parfait pour les activités que l'on veut proposer.
Nous avons aimé l'endroit, mais cela fait peut être un peu trop restaurant pour nous.









Le deuxième est une parrilla, grille en espagnol. Ici en Argentine une parrilla est sans doute la chose la plus importante du pays. En effet pour faire un bon "asado" et ses 5 kilos de viande rouge, il faut une parrilla. Le nom est donc utilisé pour les restaurants qui cuisinent à la parrilla.

Là c'était vraiment une parrilla mais sans l'aspect bar du tout. Le quartier est pas mal, mais l'emplacement n'est pas terrible. Pour un restaurant peut être, mais pour un bar, il faut du passage le soir...
Qui plus est, le propriétaire ne s'est pas pointé au rendez-vous, donc c'était vite réglé.

Le dernier se trouve à Palermo. Quartier le plus étendu de Buenos Aires et où l'on trouve les plus riches de la société argentine (à Palermo Chico). Il y a cependant plusieurs parties moins riches, mais tout de même assez bobo. Voir sans le dernier "bo". C'est le quartier pour venir faire la fête. Il y a donc du passage et de la concurrence. Le passage est plus important. Car tant que nous créons quelque chose de différent, ça peut passer. De plus nous sommes un peu excentré, à deux block du quartier Colegiales.

Cette fois ci, c'est carrément un bar. Parfait pour ce que l'on voudrait y faire. Il est un peu petit, surtout pour le stock. La cuisine n'est pas très grande, mais vu ce que l'on à prévu de servir, ça devrait aller.
Le comptoir est pas mal du tout, fait de briques, avec un bel espace pour ranger ses coudes.












Dans tout les cas, dès qu'un bar nous plait vraiment, il faut le réserver en faisant une offre, cela nous laisse le temps de régler tous les papiers nécessaires. La période d'été va être un peu creuse, et de toute façon, il nous faut attendre le mois de mars pour commencer à signer. Avant nous n'auront pas notre DNI.






4 commentaires:

  1. yeah!!! le dernier à l'air super cool !! J'aime !!
    J'imagine très bien toto derrière ce superbe bar en brique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'inquiète pas ! Je suis déjà en train de faire une liste de tous les cocktails que l'on va proposer ! I wanna rock !

      Supprimer
  2. L'espace du second semble intéressant, le premier est glaucomme un peu ... si je comprends bien, ça ne sert à rien que je passe avant le mois de Mars ..?.. ;) Becos à vous tous & bonne chance. Loliloutte.

    RépondreSupprimer
  3. le premier faisait vraiment "mortuaire" mais le dernier, c'est the best!
    Vous avez bien raison de chercher dans un coin où on peu se faire des pesetas!!! Sinon, si c'est pour faire du social, revenez en France, il y a de quoi!Il faut avoir le' sens pratique et les pieds sut terre, si vous ne voulez pas perdre votre argent.
    Mais je fais confiance à Ben (que je connais bien parce que c'est mon fils, of course!!!): il a du flair, le petit! Ceci dit, je fais confiance aux autres membres de l'équipe même si ce nr sont pas mes enfants


    bizzzzzzzzzzzz
    lili

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez aucun des comptes proposés, séléctionnez "Nom/URL" et rentrez votre nom, puis tapez votre message

Skype Me™! expatriation